Algocarburants

L’utilisation des algues comme source d’énergie n’est pas nouvelle, puisque déjà à la fin du XIX siècle Alexandre Saint-Yves d’Alveydre s’y était intéressé.

Leurs études reviennent à la mode depuis quelques années, ils font partie d’une nouvelle séries de biocarburants les carburants dits de troisième génération, des carburants verts.

Comment ça marche : et bien le principe est simple on prends des micro-algues, on leur fourni ce dont elles ont besoin pour croître rapidement (azote, sels minéraux etc..) et par photosynthèse elle vont fabriquer des lipides, parfois 50 % de l’algue sont des lipides. De ces lipides on va donc en tirer de l’huile, huile qui pourra être utilisée comme carburant.

Tout l’enjeu pour l’instant est d’arriver à trouver comment optimiser cette production d’algues en quantité et qualité pour en faire un carburant écologique qui pourrait remplacer le pétrole.

L’intérêt de ce carburant c’est bien sûr qu’il serait totalement renouvelable et que contrairement aux agrocarburants, ici on peut utiliser des terres uniquement à cette fin et non pour l’alimentation et surtout les algues ont un rendement 10 fois supérieur a certains agrocarburants. Principal frein pour l’instant le coût d’un litre de carburant qui reste encore prohibitif.

Les avantages de l’algocarburant :

  • c’est avant tout une énergie renouvelable
  • sa production ne nécessite pas d’eau potable, denrée de plus en plus rare dans certains pays
  • un rendement 25 fois supérieur au colza
  • pas de saisonnalité une production possible toute l’année
  • les émissions de CO2 sont inférieures de 10 à 15 % par rapport à un carburant fossile.
  • leur exploitation est totalement non polluante

Les inconvénients de l’algocarburant :

  • pour l’instant l’inconvénient majeur reste son coût de production à près de 10 € le litre
  • ça reste bien sûr plus polluant que l’énergie solaire ou électrique

En conclusion on peut dire que l’algocarburant semble être une solution de remplacement, un carburant vert qui s’inscrit pleinement dans le développement durable. On pense que dans moins de 10 ans l’algocarburant sera proposé dans les stations services.

Le coût est effectivement un frein énorme, néanmoins aux Etats-unis une voiture nommée l’Algaeus a fait le tour du pays en ne consommant que de l’algocarburant. Cette voiture ne consomme que 1.6 l au 100 km …ça laisse rêveur…