GPL

Le GPL ou Gaz de Pétrole Liquéfié que l’on utilise dans les véhicules est en fait un mélange de gaz butane et de gaz propane que l’on va compresser afin de le rendre liquide.

Il faut savoir que c’est le carburant alternatif le plus utilisé dans le monde. C’est un gaz qui est totalement incolore et sans odeur. Pour des raisons évidentes de sécurité, en cas de fuite par exemple, on ajoute artificiellement au GPL une odeur de façon à le rendre détectable.

Le propane est issu des champs de gaz de pétrole et le butane vient du raffinage du pétrole.

Le GPL émet moitié moins de dioxyde de carbone que l’essence classique lors de sa combustion, et environ autant que le diesel. C’est donc un carburant plus vert comparé à l’essence conventionnelle.

Les avantages du gaz de pétrole liquéfié :

  • le premier avantage est son prix, même si il a subi de récentes augmentations il reste encore plus économique que le carburant classique.
  • ce n’est pas un produit polluant comme pourrait l’être de l’essence, c’est un produit qui s’évapore ne laissant pas de trace, de ce point de vue on peu considérer que c’est un carburant écologique.
  • en utilisation dans un véhicule, il a une combustion propre et va donc par conséquent nécessiter moins d’entretien et faciliter la durée de vie du moteur.

Les inconvénients du GPL :

  • le principal inconvénient est l’obligation d’adapter les moteurs classiques à l’utilisation du GPL et l’obligation d’utiliser le coffre des véhicules pour y installer la cuve contenant le gaz liquide.
  • l’énergie produite par le GPL c’est 25% de moins que pour l’essence classique et donc une autonomie bien moindre.
  • les installations doivent être révisées et homologuées tous les huit ans

Depuis 2001 les véhicules roulant au GPL doivent obligatoirement être munis d’une soupape de sécurité. La plupart des parkings interdisent les véhicules non équipés mais cette interdiction n’a aujourd’hui plus lieu d’être puisque tout les véhicules au GPL sont sensés l’être.

Le bénéfice du GPL est discutable à cause de la diminution d’autonomie qu’il implique, peut être faudrait il juste une incitation fiscale un peu plus forte pour qu’il « explose » vraiment (sans mauvais jeu de mot). Ca reste cependant un carburant écologique puisque moins polluant.