Huile végétale

Rouler à l’huile végétale ou à l’huile de friture à la place du gasoil est tout a fait possible, mais avant tout il faut savoir que c’est strictement interdit par la loi.

Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il n’y a pas ce cadre fiscal pour l’utilisation de ce produit comme carburant.

Les huiles végétales ne sont pas taxées comme le sont les carburants, si vous passez à la pompe 50% de votre facture va dans les caisses du trésor public, si vous achetez votre huile végétale dans le circuit classique vous paierez la tva à 5,5 ou 2,10 %.

Elle est tolérée pour certaines professions comme l’agriculture.

A l’origine le moteur inventé par Rudolf Diesel était fait pour rouler à l’huile végétale et non au gazole.

L’huile végétale est un carburant écologique qui pollue moins et c’est une énergie renouvelable.

Les avantages du carburant à huiles végétales :

  • ses réductions d’émissions de carbone et d’azote en font un carburant vert (car les plantes consomment le CO2 ensuite rejeté)
  • c’est une énergie renouvelable pas de risque de voir les stocks s’épuiser
  • la lubrification du moteur est bien meilleure

Les inconvénients du carburant 100% huile végétale :

  • il faut équiper tous les véhicules d’une double carburation
  • une étude allemande a révélé qu’il semblerait que les moteurs utilisant uniquement de l’huile seraient plus sujet à pannes
  • pour produire de l’huile végétale on va utiliser des terres agricoles qui pourraient être destinées à l’alimentaire
  • l’autonomie est réduite

En conclusion rouler à 100 % d’huile végétale, même si c’est meilleur pour l’environnement et que cela semble être un carburant écologique, qu’il est renouvelable, il n’en demeure pas moins que ce ne sera jamais un carburant pouvant remplacer les carburants actuels, ne serait que tout simplement parce que la législation ne l’autorise pas mais elles peuvent êtres utilisées dans l’élaboration du biodiésel.